• lundi, 20 novembre 2017
Je suis allé à Saint-Pétersbourg

Je suis allé à Saint-Pétersbourg

Après un dernier week-end chargé et les derniers préparatifs, nous prenons notre premier avion en direction de Saint-Pétersbourg en Russie. Arrivés à destination, le premier contact que nous avons avec la population russe se fait à travers un agent des douanes. Nous avions entendu beaucoup de critiques quant à la froideur des Russes, à leur incapacité à parler anglais… hé bien, le moins que l’on puisse dire, c’est que cela se confirme dès le premier regard. Après avoir essayé de communiquer tant bien que mal durant 10 min dans un langage inconnu anglorussophone, il tamponne notre passeport et nous le rend. Chargés de nos sacs, nous montons dans un taxi en direction de notre premier hébergement : Le Piter Style hostel . Une fois à l’adresse indiquée sur la réservation, le taxi nous dépose et en moins de deux s’en va. Sauf que, à la place d’un écriteau indiquant le nom de l’auberge, il y a un grillage : première galère. Nous tentons de demander des renseignements autour de nous mais personne ne peut ou ne souhaite nous aider. On décide alors d’entrer dans un shop pour demander de l’aide et là, une dame parle quelques mots d’anglais et accepte d’appeler le numéro indiqué sur la réservation. Ok, les Russes ne sont pas tous les mêmes, peut-être que la première impression n’est pas celle à garder. Au bout de 10 min, un mec arrive en moto, la pose et nous emmène dans l’auberge. C’est en fait un appartement avec 3 grandes chambres dans lesquelles sont installées quelques lits.
Saint-Pétersbourg est une très belle ville qui offre de nombreuses attractions touristiques comme la visite de cathédrales, de musées, la découverte de la ville en naviguant sur la Neva, etc. Nous n’allons pas ici écrire un guide touristique (il en existe déjà assez), ni plagier l’article de Wikipédia (quel intérêt? Si vous voulez des infos précises il y a Google) 🙂

Ce qui impressionne la première fois, lorsqu’on se promène dans l’artère principale de la ville, la Perspective Nevski , c’est la circulation. On croise certes quelques Lada mais plus fréquemment des Mercedes et des Porsche. On aurait parfois l’impression d’être sur un circuit de F1 plus que dans une ville…

Pour s’en évader, il suffit d’acheter un ticket de métro et d’emprunter un escalator qui vous promène durant 3 minutes à 90m de profondeur. Au bout de chaque escalator se trouve une petite cabine avec, à l’intérieur, une dame (qui dort la plus part du temps) dont le job est de…. on ne sait pas trop! Mais elle est là!

Durant les trois journées passées dans cette énorme ville, nous avons marché, beaucoup marché. Nous sommes allés visiter :

  • La plus grande cathédrale de Saint-Pétersbourg : la Cathédrale Saint-Isaac
  • La forteresse Pierre-et-Paul et sa cathédrale
  • l’Amirauté
  • la Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé (architecture traditionnelle russe)
  • la Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

Un Russe qui habite dans l’auberge où nous étions nous a proposé de nous accompagner voir la levée du Pont Dvortsovy , situé derrière le musée de l’Ermitage, à 01h25. On est donc parti vers minuit pour 45 minutes de marche. On en a profité pour contempler la Place Dvortsovaya de nuit avec la Colonne Alexandre.

On a également passé une demi-journée à visiter le Musée de l’Ermitage . Si l’on est grand amateur d’art et de peinture, il faudra plutôt compter un jour voir plus pour tout visiter tellement le palais est énorme. L’intérieur est magnifique et il serait dommage de ne pas y consacrer quelques heures.

A la fin de ces trois jours, nous sommes allés acheter quelques provisions pour le trajet en train qui nous attendait jusqu’à Moscou. Nous avons pris un train de nuit en classe Koupe (deuxième classe) : un compartiment avec 4 couchettes. On fera le voyage d’un peu plus de 10h seuls.

En résumé, Saint-Pétersbourg c’est :

  • des musées
  • des cathédrales
  • des ponts
  • une très belle architecture
  • des km de marche à pied

On ne peut que vous conseiller d’y aller!

 

Articles similaires

1 commentaire

  1. 4 mois… déjà! |
    5 février 2015 at 18 h 18 min Répondre

    […] Saint-Pétersbourg – Moscou […]

Laisser un commentaire